Le consommateur connecté et les nouveaux paradigmes commerciaux

Connected Consumer Shopping

 

Pouvez-vous imaginer un produit qui s’adresse directement à vous en plein milieu d’un rayon afin de vous convaincre de l’acheter? Ou recevoir un prix pour avoir visité cinq magasins de la même marque dans le même mois? Ou regarder comment un habit vous va avec un simple clic sur un miroir connecté? Ou recevoir des promotions pertinentes à votre liste de courses sur votre montre connectée lorsque vous arrivez dans un supermarché? Ou pouvoir régler votre achat depuis votre mobile sans avoir besoin d'interagir avec une personne ou une machine dans un magasin?

 

Les magasins physiques n’ont pas beaucoup évolué depuis leur introduction il y a un siècle, en 1916, lorsque Piggly Wiggly (ndlr : chaîne de supermarchés aux Etats-Unis) a lancé le 1er magasin libre-service. Aujourd'hui, les magasins sont plus agréables, plus propres, mieux organisés et avec une plus grande sélection de produits, mais le processus d'achat est resté plus ou moins le même. Les consommateurs entrent dans le magasin, obtiennent les produits souhaités, soit par eux-mêmes en les prenant directement sur les étagères ou avec l'aide d’un vendeur, et ils paient avant de repartir avec leurs achats.

 

Les nouvelles technologies disponibles dans les magasins (les smartphones, le WIFI, les étiquettes électroniques intelligentes, le NFC, la signalisation numérique, les kiosques, les montres intelligentes, les balises, etc…) engendrent de nouveaux modèles d’usage et des nouveaux paradigmes commerciaux. Les consommateurs et les commerçants peuvent bénéficier de leur utilisation en améliorant l’intégralité de l’expérience shopping.

 

D’une part, les commerçants ont un nouveau canal de communication plus direct, plus personnalisé et plus contextualisé avec chacun de leurs clients durant tout leur séjour dans leurs magasins. D’autre part, les acheteurs ont à leur disposition de nouveaux services innovants, comparables à ceux qu'ils obtiennent en ligne, mais avec la valeur ajoutée d’avoir physiquement accès aux produits qu’ils achètent.

 

Ces nouveaux magasins digitaux sont une bonne occasion pour les commerçants de lutter contre ces concurrents qui sont seulement présents en ligne. Mais ils représentent également une nouvelle plateforme pour vendre des services complémentaires en collaboration avec d'autres industries. En outre, cette transformation digitale permet aux magasins d'exposer plus de produits tout en réduisant la superficie de leurs boutiques pour les lieux où le prix du mètre carré est élevé.

 

Santi Ristol

Santi Ristol

 

 

Catégories: Général, Perspectives

 

 

 

Partagez
& commentez

Facebook Twitter Google LinkedIn
Notre site internet utilise des cookies. En poursuivant votre visite sur notre site, vous acceptez que nous utilisions des cookies. Ces derniers nous permettent
de comprendre comment notre site internet est utilisé. Nous pouvons ainsi mieux le configurer. Si vous refusez que nous utilisions des cookies, vous pouvez
bloquer leur utilisation en configurant votre navigateur tel qu’expliqué dans notre Politique Vie Privée
J'accepte Plus d'informations