Gros plan sur le change dynamique au point de vente dans les DAB et notre partenariat avec FEXCO

 

Bonjour Roger et Nick, quelles sont vos fonctions chez FEXCO et Worldline ?

 

Roger: Je suis le chef des ventes à FEXCO Merchant Services pour le marché global. Ce poste a été créé il y a quelques années dans le but de couvrir nos différents marchés et segments à un niveau global.

Nick: Je suis le chef de notre secteur d’activités sur le traitement des acquisitions, qui fait parti de notre centre d’activités principal FPL*. Dans ce cadre, nous couvrons les marchés comme la France, l’Allemagne et l’Inde.

 

Quand avez-vous rejoint vos sociétés respectives et que faisiez-vous avant ?

 

Roger: J’ai rejoint FEXCO en janvier 2013. Auparavant, j’ai travaillé chez PayPal en tant que responsable des comptes commerçants pour la zone EMEA**.

Nick: J’ai rejoint Worldline en 2004 dans le cadre de l’acquisition de la société, dans laquelle je travaillais en tant que CTO, par Atos. Cette société, fondée en 2001, était spécialisée dans le développement de logiciels liés aux paiements.

 

Roger, peux-tu nous en dire plus sur FEXCO ?

 

FEXCO, acronyme de Foreign Exchange Corporate, a été fondée il y a trente ans et est, actuellement, la plus grande société financière privée d’Irlande. Notre cœur de métier réside dans les monnaies, leurs commerces et leurs changes. Nous avons inventé le DCC (ndlr : change dynamique au point de vente) il y a quinze ans. Le groupe FEXCO compte 2300 employés et mon département, FEXCO Merchant Services, en compte 220. Nous avons un portfolio de plus de 35 banques acquéreurs à travers le monde et travaillons donc, indirectement, avec 105000 commerçants dans plus de 26 pays, au travers de ces banques.

 

Worldline et FEXCO sont partenaires depuis quelques années, pouvez-vous nous en dire plus sur ce partenariat et sur nos succès communs au cours des années ?

 

Roger: Tout d’abord, ce partenariat est très important et stratégique pour FEXCO. En effet, grâce à notre étroite collaboration avec Worldline, nous pouvons proposer aux plus grandes banques acquéreurs d’Europe des solutions complètes prêtes à l'emploi. Notre partenariat comprend plusieurs projets dont, notamment :

 

  • En France, Worldline Sips intègre notre solution DCC. Sips est utilisé par plus de 100 clients sur le marché français, dont la Société Générale.
  • En Belgique, Worldline et FEXCO proposent DCC en tant que solution intégrée pour l’industrie hôtelière.

Nick: A la suite des projets mentionnés par Roger, et en les prenant comme base de travail solide, Worldline et FEXCO ont relevé le défi de construire une toute nouvelle solution pour les DAB***. Il est vrai que Worldline travaille déjà dans ce secteur, toutefois, cette nouvelle solution, DCC au DAB, est une nouvelle activité pour notre société. Dans le cadre de ce projet, nos deux sociétés ont déjà atteint certaines étapes importantes, telles que la définition de l’étendue des services, la construction de la solution E2E pour la partie autorisation, l’élaboration des documents de vente et de Marketing et la formation des équipes de vente.

 

Comme vous venez de l’indiquer, nous travaillons au lancement de notre nouveau service commun de change dynamique au point de vente dans les DAB. Concrètement, que propose cette solution et quels sont ses bénéfices pour les consommateurs ?

 

Roger: Ce nouveau service permet aux porteurs de carte non-européens de payer leurs retraits d’argent en DAB dans leurs monnaies d’origine, plutôt que dans la monnaie locale du DAB. De ce fait, les consommateurs bénéficieront d’une transparence totale sur le taux de change appliqué au moment de ces transactions.

Nick: Pour les porteurs de carte, le choix, la transparence et la divulgation sont les bénéfices principaux de cette solution. En effet, comme l’a indiqué Roger, les consommateurs auront connaissance du montant retiré dans leurs monnaies. De ce fait, ils seront protégés du risque lié au taux de change avec ce nouveau service.

 

Et quels sont les bénéfices pour les banques ?

 

Roger: A l’heure actuelle, beaucoup de banques considère différentes options stratégiques pour leurs réseaux de DAB, comme :

 

  • L’externalisation pour réduire les coûts
  • La mise en place de services à valeur ajoutée afin de d’augmenter leurs chiffres d’affaires

Le change dynamique au point de vente est un de ces services à valeur ajoutée et le marché pour ce type de services va continuer de progresser dans les prochaines années. En effet, dans certains pays, les consommateurs peuvent déjà recharger leurs forfaits mobile et même payer leurs factures à un DAB.

 

Nick: D’un point de vue plus large, les réseaux DAB des banques pourraient jouer un rôle crucial dans leurs efforts de digitalisation. De plus, en prenant compte du fait que les succursales bancaires ont des coûts assez élevés et que les consommateurs utilisent de plus en plus les technologies mobiles, les DAB vont rester utiles. En effet, jusqu’au moment où notre quotidien pourra se vivre sans argent liquide, les consommateurs auront encore besoin d’un endroit dans lequel ils pourront retirer de l’argent, surtout en l’absence de succursales proches. Comme l’a indiqué Roger, les DAB, dans certains pays non-européens, offrent des services qui vont au-delà de leurs services basiques et ont commencé à intégrer les efforts de digitalisation des banques.

 

Nos deux sociétés étaient présentes à la conférence européenne ATMIA sur les DAB à Londres. Qu'avez-vous retenu de cet évènement ?

 

Roger: Cet événement nous a donné l’opportunité de mettre en avant notre partenariat et notre nouvelle solution.

Nick: En supplément de ce que Roger a déjà évoqué, je dirais que cet événement a marqué le travail que nos équipes ont effectué au cours de ces six derniers mois. De plus, j’ai pu y présenter notre solution aux banques car il existe beaucoup d’opportunités pour ce nouveau service sur le marché européen.

 

Merci d’avoir pris le temps de discuter avec nous aujourd’hui. Une dernière question avant de nous quitter : nous vivons dans un monde digital hyper-connecté et vous vous retrouvez coincés sur une ile déserte, quel produit électronique de grande consommation avez-vous obligatoirement avec vous ?

 

Nick: Ma liseuse électronique…

Roger: … et un chargeur solaire!

 

 

* Financial Processing & Software Licensing

** Europe, Moyen-Orient et Afrique

*** Distributeur Automatique de Billets

 

Roger MechriNick Dalgaard

Roger Mechri, Nick Dalgaard

 

 

Catégories: Général, Perspectives, Solutions

 

 

 

Partagez
& commentez

Facebook Twitter Google LinkedIn
Notre site internet utilise des cookies. En poursuivant votre visite sur notre site, vous acceptez que nous utilisions des cookies. Ces derniers nous permettent
de comprendre comment notre site internet est utilisé. Nous pouvons ainsi mieux le configurer. Si vous refusez que nous utilisions des cookies, vous pouvez
bloquer leur utilisation en configurant votre navigateur tel qu’expliqué dans notre Politique Vie Privée
J'accepte Plus d'informations