Les objets personnels connectés, un outil pour simplifier le parcours client

 

Profile picture

 

Entretien avec Jean-Claude Barbezange

 

Jean-Claude Barbezange est Directeur R&D. Il nous a rejoints en 1980.

 

 

Comment les objets connectés, tels que les wearables*, vont-ils changer les relations entre les commerçants et les consommateurs ?

 

Dans un avenir proche, nous envisageons que ces objets personnels, tels que les montres connectées, puissent simplifier l’acte d’authentification dans le cadre des paiements et de l’accès aux services digitaux. Les consommateurs pourraient s’identifier et effectuer des paiements grâce à ces objets sans avoir à recourir à une pièce d’identité physique, à une carte de paiement ou encore à un smartphone.

 

Quels autres bénéfices ces objets connectés auront-ils pour les commerçants et pour les consommateurs, au-delà de l’authentification ?

 

Au-delà de l’authentification, l’un des bénéfices principaux pour les consommateurs sera l’adaptation de l’acte de paiement aux contraintes de l’environnement au moment de ce paiement. Prenons l’exemple d’un consommateur souhaitant procéder à un paiement alors qu’il se trouve à la piscine d’un hôtel. Il est assez probable que ce consommateur ne souhaite pas avoir son mobile ou sa carte de paiement sur lui. Dans ce cadre, une montre connectée ou un bracelet connecté, adaptés au milieu aquatique, pourra l’authentifier et lui permettre de finaliser son paiement.

 

De la même façon, l’avantage pour les commerçants sera de pouvoir adapter leurs parcours clients afin de les fluidifier et d’en minimiser les contraintes potentielles. De plus, du fait que les wearables permettent une authentification continue, les commerçants pourront faire valider une transaction sans trop d’efforts pour le consommateur.

 

Peux-tu nous en dire plus sur notre POC**, WL Wearable Innovative Shopping Experience ?

 

Nous avons débuté notre travail sur ce POC début 2014 sur la base d’une montre connectée sous Android. Nous avons développé un cas d’usage dans un restaurant. Ce POC servait à l’identification et à l’accueil du consommateur lors de son arrivée dans un restaurant (check-in). L’établissement, équipé de balises Bluetooth Low Energy (e-Beacon), était ainsi informé de l’arrivée du consommateur qui avait activé son application Android présente sur sa montre connectée. Dans ce cadre, nous pouvions entre autre indiquer au consommateur, sur cette application, le plat du jour, les offres du moment ou encore le temps d’attente jusqu’à l’arrivée de son plat. Ce POC permettait également l’authentification du consommateur, au moment du check-out, face au terminal de paiement afin de conclure la transaction sans effort, ni objet ou carte de fidélité quelconque, et de lui proposer des services complémentaires, comme, par exemple, la possibilité de pouvoir laisser un avis certifié sur ce restaurant.

 

Ce POC a évolué, notamment de par la petite taille des écrans de ces montres qui limitait en soi les interactions avec le consommateur. Nous y avons donc couplé de la synthèse vocale, via des oreillettes Bluetooth, et intégré de la reconnaissance vocale sur le micro de la montre ainsi qu’une authentification par biométrie vocale.

 

Aujourd’hui, nous adaptons ce POC sur de nouvelles montres connectées, soit en relation avec un smartphone soit en mode autonome, dans le but de préparer des démonstrations pour un projet R&D collaboratif Eureka Catrene, appelé H2O (Human to Object), qui regroupe plus d’une vingtaine de sociétés dans cinq pays européens.

 

Comment cette solution peut-elle, au travers des objets connectés, apporter de nouveaux usages dans le paiement ?

 

Notre solution permet, par le biais de ces objets personnels connectés, l’utilisation de nouvelles techniques d’authentification dont, notamment, les technologies biométriques, comme l’empreinte digitale, dès lors que les wearables embarquent un lecteur dédié. Ils peuvent également permettre l’authentification par la biométrie comportementale via la capture de ses mouvements par le wearable.

 

Merci d’avoir pris le temps de discuter avec nous aujourd’hui. Une dernière question avant de nous quitter : si tu pouvais inventer n’importe quelle nouvelle solution innovante pour t’aider dans une tâche de ta vie quotidienne, professionnelle et/ou privée, quelle serait-elle et pourquoi ?

 

Pour moi, ce serait deux solutions. La première serait un traducteur virtuel instantané qui pourrait être utilisé en temps réel lors d’une conversation entre deux interlocuteurs ne parlant pas la même langue. La seconde serait le remplacement de nos écrans physiques par des projections holographiques adaptées à la vision de chacun.

 

 

Découvrez WL Wearable Innovative Shopping Experience

 

Please provide the video file...

 

 

* Wearables : objets personnels portés sur soit comme des textiles, des montres, des bracelets, des bijoux embarquant des dispositifs informatiques matériels et logiciels avec des applications pouvant être connectées à des réseaux comme Internet.

** Proof of concept, preuve de concept

 

 

 

Catégories: Général, Perspectives, Solutions

 

Partagez
& commentez

Facebook Twitter Google LinkedIn
Notre site internet utilise des cookies. En poursuivant votre visite sur notre site, vous acceptez que nous utilisions des cookies. Ces derniers nous permettent
de comprendre comment notre site internet est utilisé. Nous pouvons ainsi mieux le configurer. Si vous refusez que nous utilisions des cookies, vous pouvez
bloquer leur utilisation en configurant votre navigateur tel qu’expliqué dans notre Politique Vie Privée
J'accepte Plus d'informations