La tirelire connectée de Worldline, bien plus qu’un simple objet connecté

 

Profile picture

 

Entretien avec Guillaume Lefebvre

 

Guillaume Lefebvre travaille dans notre département R&D dans lequel il a en charge les nouvelles expériences utilisateurs et, plus précisément, les interactions entre l’utilisateur et les services connectés en ligne. Il nous a rejoint juste après avoir terminé ses études en juillet 2000.

 

 

L’univers des objets connectés s’agrandit chaque jour. Peux-tu nous parler des dernières avancées et nouveautés dans ce domaine prolifique ?

 

 

En effet, ce secteur évolue très rapidement comme nous avons pu encore le constater au CES* 2016 avec de nouvelles start-ups, spécialisées dans ce domaine, et de nombreux nouveaux concepts. Ce qui est intéressant de constater, c’est que la tendance actuelle est à l’augmentation d’objets, déjà utiles à la base, de notre quotidien, comme la brosse à dents ou le radio réveil par exemple, en y ajoutant de la connectivité grâce à l’Internet des Objets. Cette tendance montre que ce secteur n’est plus réservé aux gadgets et aux nouveaux concepts, que les consommateurs doivent intégrer dans leur vie quotidienne en plus de tout ce qu’ils ont déjà. Ces nouveaux objets sont dorénavant transparents dans la vie de tous les jours et peuvent communiquer entre eux. Dans ce contexte, on a déjà vu par exemple, un concept de radio réveil connecté pouvant communiquer avec un thermostat connecté, et permettant un réglage intelligent de la température sur la base des alarmes définies par le consommateur.

 

Au cœur de cette tendance se trouve le besoin, pour les entreprises, de retour sur investissement et de service, pour les consommateurs. En effet, des études récentes ont montré que les consommateurs sont prêts à dépenser plus d’argent pour des objets connectés mais uniquement si ces objets peuvent leur fournir des services utiles et tangibles.

 

Quelles sont les dernières avancées de Worldline dans ce domaine depuis notre dernier entretien ?

 

Nos avancées majeures relèvent principalement du domaine du B2B comme, par exemple, du suivi de camions et de la traçabilité d’équipement tel que les distributeurs automatiques de boissons. En parallèle, nous avons également eu des avancées technologiques dans le domaine du B2C, au travers de nos clients de l’industrie de l’électroménager, par exemple.

 

Nous travaillons également avec nos clients, toujours dans le domaine du B2C, pour identifier des nouveaux concepts innovants, destinés aux consommateurs finaux, en rendant des objets du quotidien connectés pour apporter des services, à la fois, aux consommateurs et à nos clients.

 

C’est dans cette optique que nous avons travaillé avec nos clients bancaires afin de déterminer comment l’Internet des Objets pouvait leur être utile, comment cette technologie pouvait fournir des services à leurs clients et comment placer leurs marques au cœur de leurs domiciles. De cette réflexion est né WL Connected Piggy Bank.

 

Peux-tu nous en dire plus sur ce concept, ses fonctionnalités et ses avantages pour les banques et pour les usagers ?

 

WL Connected Piggy Bank n’est pas seulement une tirelire connectée, c’est une tirelire connectée à la banque et au compte épargne d’un enfant. L’idée derrière notre tirelire connectée est d’aider les parents, dans le cadre de l’éducation de leurs enfants vis-à-vis de l’argent, et, par extension, de la relation avec la banque, d’une manière concrète, simple et ludique. Cette tirelire a été conçue pour évoluer avec l’enfant, ses fonctionnalités s’adaptent donc à l’âge de l’enfant, du petit âge jusqu’à l’adolescence. Pour les plus petits, elle peut servir de veilleuse ou de boîte à musique et, lorsque l’enfant grandit et commence à y mettre des pièces, il pourra voir ces pièces également tomber, virtuellement, sur son compte épargne sur l’application mobile liée à la tirelire, qui est elle-même connectée au wifi du domicile parental. Dans le sens inverse, c’est-à-dire lorsque des virements sont effectués sur ce compte, l’enfant pourra, d’une part, le voir sur l’application mobile parentale mais également sur sa tirelire connectée qui s’illuminera à chaque virement. Outre les virements, la tirelire est également équipée d’une puce NFC ce qui veut dire qu’un virement ou un paiement en ligne pourra simplement s’effectuer par smartphone via un simple tap sur le groin de la tirelire, que nous avons personnifié en cochon.

 

Comment envisages-tu l’avenir pour ce secteur ?

 

Cette industrie n’en est qu’à ses débuts et il reste encore beaucoup d’avenues à explorer dans cet univers. A mon avis, l’avenir va apporter un croisement entre le niveau de services apportés par ces objets et leurs coûts, en tout cas leur réduction.

 

Merci d’avoir pris le temps de discuter avec nous aujourd’hui. Une dernière question avant de nous quitter : quel objet de notre quotidien souhaiterais-tu voir devenir un objet connecté et pourquoi ?

 

Pour moi, ce serait le miroir de ma salle de bains. Il aurait surtout un usage éducatif avec l’affichage de ma consommation d’eau, le chronométrage du temps passé à me laver les dents et bien d’autres fonctionnalités encore.

 

 

Découvrez WL Connected Piggy Bank (en anglais)

 

Please provide the video file...

 

 

* Consumer Electronics Show, salon annuel dédié à l’électronique grand public.

 

 

 

Catégories: Général, Perspectives, Solutions

 

Partagez
& commentez

Facebook Twitter Google LinkedIn
Notre site internet utilise des cookies. En poursuivant votre visite sur notre site, vous acceptez que nous utilisions des cookies. Ces derniers nous permettent
de comprendre comment notre site internet est utilisé. Nous pouvons ainsi mieux le configurer. Si vous refusez que nous utilisions des cookies, vous pouvez
bloquer leur utilisation en configurant votre navigateur tel qu’expliqué dans notre Politique Vie Privée
J'accepte Plus d'informations