Blog / News /

Notre vision sur l’Open Payment : Le début d’une transformation forte de la billettique


Notre vision sur l’Open Payment :

Le début d’une transformation

forte de la billettique

Pierre Veillon

Business developper Manager

« Depuis 20 ans, il ne s’était pas passé grand-chose depuis l’avènement de la télébillettique ».
Cette phrase volontairement provocatrice illustre bien que l’écosystème des mobilités est resté pendant un certain temps dans un état stable et largement dominé par les billéticiens traditionnels.
 

Quelles sont les transformations profondes du secteur de la mobilité ?

Les choses bien établies ont tendance à changer. Le secteur de la mobilité des personnes vit actuellement une transformation profonde entamée il y a moins de 10 ans, transformation qui reste vive. Il serait sans doute réducteur de résumer cela à : Apple a lancé l’IPhone, Uber a inventé la mobilité partagée, TfL a inventé l’Open Payment et MaaS Global a inventé le MaaS !

Plusieurs autres facteurs ont contribué à cette transformation comme la connectivité omniprésente, la réglementation en France (lois MAPTAM, NOTRe, LOM), mais aussi la consécration de l’économie de l’abonnement poussée par d’autres secteurs tels que la vidéo (Netflix) ou la musique (Spotify, Deezer). Enfin, l’attractivité du paiement à l’usage, l’avènement du paiement sans contact viennent bousculer cet univers bien stable qu’était la billettique du transport public. 
 

Sur quelles technologies s’appuient ces évolutions ?

Ces tendances se sont appuyées sur des évolutions fortes des infrastructures informatiques avec la généralisation des services cloud versus plates-formes hébergées. La généralisation des APIs contribue à rendre des systèmes informatiques même récents rapidement obsolètes et non adaptés à cette tendance forte de l’ouverture. Sommes-nous pour autant rentrés dans l’ère de l’Open Ticketing ? Pas encore mais nous progressons et c’est notre conviction profonde en développant notre produit WL Tap 2 Use. 
 

Comment s’est opérée la maturation de notre proposition de valeur ?

Nous avons commencé à faire ce constat en 2015 lorsque nous avons appréhendé ce secteur en tentant une fois sans succès de commercialiser  en France notre produit de billettique traditionnel. Nos échanges avec les autorités nous ont aussi fait comprendre leurs difficultés à faire évoluer des systèmes anciens, issus de l’informatique embarquée, fermés et peu adaptés à cette transformation en cours. Fort de cet échec, nous avons décidé de concevoir un produit en rupture, Account-Based, ouvert, capable de collecter des transactions de consommation de services de mobilité issus d’une carte bancaire sans contact et d’autres supports identifiants. Ce produit est urbanisé autour d’un compte central qui rassemble l’ensemble des informations liées au client. En tant qu’Entreprise de Services Numériques, nous utilisons au maximum des APIs en interne et en externe car l’ère du système billettique monolithique est révolue et les systèmes ouverts sont devenus incontournables.
 

Quels sont les bénéfices majeurs de l’Open Payment ?

L’Open Payment introduit un changement de paradigme car le paiement se fait « avec ce que nous avons » (une carte bancaire sans contact, qui appartient en réalité à la banque du porteur). Demain nous acquitterons probablement nos voyages grâce à d’autres identifiants, par exemple « ce que nous sommes » (caractéristiques physiques, vocales ou encore biométriques), et la validation sera sans doute implicite, passive. Le Smartphone et son successeur auront probablement alors remplacés le valideur. Nous voyons loin. 

Néanmoins il faudra toujours payer et gérer le risque monétique, le recouvrement. Le post paiement (dont fait partie l’Open Payment puisque la demande d’autorisation bancaire est réalisée de façon asynchrone), devient de plus en plus populaire car les clients paient le meilleur tarif au plus près de leur consommation. La crise sanitaire actuelle risque de durablement modifier les habitudes de déplacement domicile-travail pour environ 40% des citoyens éligibles au télétravail. Les autorités vont probablement devoir imaginer de nouveaux produits tarifaires afin que le transport en commun reste attractif. Pour cela, ces nouveaux produits devront être souples et donc potentiellement post-payés à l’usage au plus près des intérêts du voyageur. Il faudra alors de mieux en mieux gérer le risque monétique dans les transactions financières liées à la mobilité. Nous le voyons, le paiement avec ses mécaniques hautement sécurisées, sera au cœur des dispositifs. Nous sommes en tant que monéticien le mieux placé pour répondre à ces enjeux.
 

Une adaptation continuelle aux nouvelles réglementations et schémas européens

L’Europe lance un schéma européen de paiement baptisé EPI (European Payments Initiative). L’ambition d’EPI est de créer une solution de paiement pan-européenne unifiée s’appuyant sur les paiements instantanés / SEPA Instant Credit Transfer (SCT Inst), proposant une carte bancaire particulière aux consommateurs et commerçants à travers l’Europe, un portefeuille numérique et des solutions de paiement peer-to-peer (P2P). La solution vise à devenir un nouveau standard de paiement pour les consommateurs et les commerçants européens pour tous les types de transactions, y compris en magasin, en ligne, pour les retraits d’espèces en plus des solutions des schémas de paiement internationaux. Cette initiative devrait rentrer dans une phase opérationnelle dès 2022 et va impacter de façon significative l’ensemble des commerçants. Elle apportera d’autres supports et d’autres circuits à l’Open Payment, et plus généralement à l’Account Based ticketing. Là encore, Worldline, en tant qu’actionnaire acquéreur tiers d’EPI, est bien placé pour accompagner ses clients dans cette évolution.
 

Pour en savoir plus sur notre solution Open Payment, contactez adnane.senhaji@worldline.com.