Accueil / Newsroom / Communiqués financiers / 2019 /

Résultats du premier semestre 2019

Résultats du premier semestre 2019

Un semestre très solide parfaitement en ligne avec les objectifs de l’année

Chiffre d’affaires: 1 152 millions d’euros

En croissance de +41% à taux de change constants

Et en croissance organique de +6,5%

EBO : 279 millions d’euros, soit 24,2% du chiffre d’affaires

en augmentation de +200 points de base sur une base comparable

Flux de trésorerie disponible: 146 millions d’euros, +41,9%

Résultat net part du Groupe: 142 millions d’euros

Résultat net normalisé : 120 millions d’euros, +56,1%

Très forte activité commerciale

Exercice de l’option d’achat de Worldline sur equensWorldline

 

Bezons, le 24 juillet 2019 – Worldline [Euronext: WLN], leader européen dans le secteur des paiements et des services transactionnels, annonce aujourd’hui ses résultats pour le premier semestre 2019.

Gilles Grapinet, Directeur Général de Worldline a déclaré : « Je suis très heureux d’annoncer aujourd’hui nos premiers résultats semestriels incluant une pleine contribution de SIX Payment Services. C’est un semestre très solide pour le nouveau Worldline, parfaitement en ligne avec les objectifs fixés pour l’année. D’un point de vue opérationnel, j’ai été très satisfait d’observer les progrès rapides du plan de synergie et d’intégration de SIX Payment Services, qui montre déjà de nombreux résultats très positifs. En outre, de nombreux succès commerciaux ont été enregistrés et les discussions sur de grands projets d’externalisation ont continué de bien progresser avec certains grands groupes bancaires européens.

Je suis également heureux d’annoncer que le Conseil d’Administration a décidé d’exercer notre option d’achat sur equensWorldline. Grâce au succès commercial et industriel de notre co-entreprise, spécialisée dans le traitement industriel des transactions de paiement, cette prise de contrôle à 100% aura un impact positif immédiat sur notre résultat net, déjà en forte progression ce semestre, tout en permettant de partager avec nos cinq partenaires bancaires, conformément à notre accord initial, la remarquable création de valeur générée depuis 2016.

Plus fondamentalement, ce semestre aura été décisif d’un point de vue stratégique, Worldline améliorant énormément sa flexibilité de mouvement à un moment clé de la consolidation européenne des paiements grâce à sa récente déconsolidation d’Atos et à la prise de contrôle à 100% d’equensWorldline ».

Chiffres clés du premier semestre 2019

Pour l’analyse de la performance, le chiffre d’affaires et l’Excédent Brut Opérationnel (EBO) du premier semestre 2019 sont comparés à ceux du premier semestre 2018, à périmètre et taux de change constants. La performance du premier semestre 2019, sur une base comparable avec celle de l’an dernier, est décrite ci-après :

 

 

Chiffres Clés du S1 2019

 

 

 

 

 

En millions d'euros

 

S1 2019

S1 2018*

Croissance (%)

 

 

 

 

 

Chiffre d'Affaires*

 

1 152,0

1 082,1

+6,5%

 

 

 

 

 

EB0 après adoption d'IFRS 16*

 

278,5

-

-

% du Chiffre d'Affaires

 

24,2%

 

 

 

 

 

 

 

EBO avant adoption d'IFRS 16*

 

258,4

220,9

+16,9%

% du Chiffre d'Affaires

 

22,4%

20,4%

+200 bp

 

 

 

 

 

Résultat Net Part du Groupe

 

141,5

57,2

+147,4%

% du Chiffre d'Affaires

 

12,3%

7,0%

 

 

 

 

 

 

Résultat Net Part du Groupe Normalisé**

 

120,2

77,0

+56,1%

% du Chiffre d'Affaires

 

16,5%

9,4%

 

 

 

 

 

 

Flux de Trésorerie Disponible

 

145,5

102,6

+41,8%

 

 

 

 

 

Trésorerie Nette

 

171,7

414,1

-58,5%

* S1 2018 à périmètre constant et taux de change moyen à fin juin 2019
** Ajusté, pour leur part Groupe, des coûts de réorganisation, de rationalisation, d'intégration et d'acquisition, de la charge relative aux paiements fondés sur les actions, de l'amortissement de la relation clients et des brevets, de la variation de juste valeur de la contrepartie éventuelle liée à l’acquisition de SIX Payment Services et d’autres éléments non-récurrents, net d'impôt

 

A périmètre constant et taux de change moyen, le chiffre d’affaires du S1 2019 de Worldline s’est élevé à 1 152,0 millions d’euros, en croissance organique de +6,5% à fin juin 2019 par rapport au premier semestre de 2018. Les trois Lignes de Services ont contribué à la croissance du chiffre d’affaires.

L’Excédent Brut Opérationnel (EBO) du Groupe a atteint 278,5 millions d’euros ou 24,2% du chiffre d’affaires. Ces chiffres incluent l’impact positif de l’adoption d’IFRS 16 pour 20,1 millions sur l’EBO ou +170 points de base. Avant ces impacts d’IFRS 16, l’EBO était de 258,4 millions d’euros ou 22,4% du chiffre d’affaires, représentant une hausse de +200 points de base par rapport au S1 2018, complètement en ligne avec les objectifs d’amélioration d’EBO fixés pour l’année.

Le résultat net normalisé[1] s’est établi à 120,2 millions d’euros (12,3% du chiffre d’affaires), en progression de +56,1%.

Le résultat net part du Groupe s’est élevé à 141,5 millions d’euros, en augmentation de +84,3 millions d’euros (+147,4%) par rapport à la même période l’année dernière.

Le résultat net par action dilué normalisé[2] s’est élevé à 0,66 euros au premier semestre 2019 contre 0,58 euro au premier semestre 2018 (+13,7%).

Le flux de trésorerie disponible du premier semestre s’est élevé à 145,5 millions d’euros, en progression de +41,8% par rapport au premier semestre de 2018. Le flux de trésorerie disponible inclut en particulier un recouvrement lié aux créances VISA de 11,5 millions d’euros. La position de trésorerie nette a atteint 171,7 millions d’euros, en progression de +206,7 millions d’euros par rapport à la position de trésorerie nette du 31 décembre 2018.

[1] Le résultat net part du Groupe normalisé exclut les éléments inhabituels et peu fréquents (part du Groupe), net d’impôt
[2] RNPA incluant les impacts d’instruments potentiellement dilutifs, calculé sur le résultat net part du Groupe normalisé des éléments inhabituels et peu fréquents (part du Groupe), net d’impôt

 

Performance par Ligne de Services

   

Chiffre d'affaires

 

 

 

 

 

En millions d'euros

 

S1 2019

S1 2018*

% Croissance organique

Services aux commerçants

 

535,2

509,8

+5,0%

Services Financiers

 

444,3

420,5

+5,7%

Mobilité & Services Web Transactionnels

 

172,6

151,8

+13,7%

Worldline

 

1 152,0

1 082,1

+6,5%

 

 

 

EBO

 

 

 

 

 

 

 

 

En millions d'euros

 

S1 2019 après impacts IFRS16

Impacts IFRS 16

 

S1 2019 avant impacts IFRS16

S1 2018*

Variation Organique

Services aux commerçants

 

119,8

9,3

 

110,5

86,1

24,4

Services Financiers

 

144,6

7,7

 

136,9

126,7

10,1

Mobilité & Services Web Transactionnels

 

24,9

3,2

 

21,7

16,5

5,2

Coûts centraux

 

-10,7

 

 

-10,7

-8,4

-2,4

Worldline

 

278,5

20,1

 

258,4

220,9

37,4

 

   

EBO %

   

 

 

 

 

 

 

En millions d'euros

 

S1 2019 après impacts IFRS16

Impacts IFRS 16

 

S1 2019 avant impacts IFRS16

S1 2018*

Variation Organique

Services aux commerçants

 

22,4%

+1,7 pt

 

20,6%

16,9%

+3,8 pt

Services Financiers

 

32,5%

+1,7 pt

 

30,8%

30,1%

+0,7 pt

Mobilité & Services Web Transactionnels

 

14,4%

+1,8 pt

 

12,6%

10,9%

+1,7 pt

Coûts centraux

 

-0,9%

 

 

-0,9%

-0,8%

-0,2 pt

Worldline

 

24,2%

+1,7 pt

 

22,4%

20,4%

+2,0 pt

* A périmètre constant et au taux de change moyen à fin Juin 2019

 

Services aux Commerçants

 

 

Services aux Commerçants

 

 

 

 

 

 

 

 

En millions d'euros

 

S1 2019 après IFRS 16

Impact IFRS 16

 

S1 2019 avant IFRS 16

S1 2018*

Croissance Organique (%)

Chiffre d'Affaires

 

535,2

 

 

535,2

509,8

+5,0%

EBO

 

119,8

9,3

 

110,5

86,1

 

% EBO

 

22,4%

+1,7 pt

 

20,6%

16,9%

+3,8 pt

* A périmètre constant et au taux de change moyen à fin Juin 2019

Le chiffre d’affaires du S1 2019 des Services aux Commerçants a atteint 535,2 millions d’euros, en croissance de +25,3 millions d’euros ou +5,0% par rapport à l’année dernière.

  • Les Services d’Acquisition Commerçants ont eu une croissance à deux chiffres principalement grâce à :

o    L’augmentation, dans nos marchés européens en plus forte croissance, de la valeur des transactions traitées et la croissance des services à valeur ajouté ;

o    Une solide hausse des volumes de transactions en Europe Continentale, couplée à un effet de prix positif du à davantage de transactions réalisées avec des marques de paiement internationales ;

o    Des effets de volume et de prix positifs en République Tchèque, en Allemagne, en Pologne et dans les Pays Baltes.

  • Acceptation des Paiements Omni-Canal a eu également une croissance à deux chiffres, principalement tirée par des volumes de transactions plus élevés auprès de nouveaux clients en France, en Suisse, en Autriche et avec de grands comptes internationaux.
  • Le chiffre d’affaires des Services Digitaux aux Commerçants a décru principalement en raison d’une baisse des ventes de Kiosks Digitaux au Royaume-Uni et, comme anticipé, le marché Européen pour les Terminaux de Paiement est resté peu dynamique au S1.

 

La croissance de Services aux Commerçants est restée globalement très bien orientée, notamment pour les services d’acquisition et d’acceptation de paiements, et a été de plus de +8,5% en excluant les Terminaux de Paiement.

 

L’EBO de Services aux Commerçants a augmenté de +380 points de base lors du premier semestre 2019 par rapport à la même période l’année dernière (+24,7 millions d’euros organiquement) et a atteint 119,8 millions d’euros ou 22,4% du chiffre d’affaires (incluant 170 points de base suite à l’adoption d’IFRS 16), grâce :

  • A la bonne dynamique commerciale des divisions Acquisition Commerçants et d’Acceptation de paiements Omni-Canal ;
  • Aux premières synergies tirées de l’intégration de SIX Payment Services (« SPS ») avec Worldline; et
  • Aux impacts des actions transversales d’amélioration de productivité (programme TEAM²).

 

Services Financiers

 

 

Services Financiers

 

 

 

 

 

 

 

 

En millions d'euros

 

S1 2019 après IFRS 16

Impact IFRS 16

 

S1 2019 avant IFRS 16

S1 2018*

Croissance Organique (%)

Chiffre d'Affaires

 

444,3

 

 

444,3

420,5

+5,7%

EBO

 

144,6

7,7

 

136,9

126,7

 

% EBO

 

32,5%

+1,7 pt

 

30,8%

30,1%

+0,7 pt

* A périmètre constant et au taux de change moyen à fin Juin 2019

 

Le chiffre d’affaires des Services Financiers a atteint 444,3 millions d’euros, en croissance organique de +23,8 millions d’euros ou +5,7%.

  • Traitements Emetteurs a crû principalement grâce à une bonne croissance des volumes de paiements par carte, une augmentation continue des transactions d’authentification forte et 3D-Secure et la reconnaissance d’un chiffre d’affaires de licence de logiciel de paiement.
  • Le chiffre d’affaires des Paiements Non-Cartes a augmenté, tiré par de bons volumes de transactions de paiement SEPA en Allemagne, en Italie et aux Pays-Bas ainsi qu’une bonne croissance de volumes de transactions sur le schéma néerlandais iDeal. De plus, la division a bénéficié de la montée en puissance du grand contrat d’externalisation avec Commerzbank signé l’année dernière.
  • Le chiffre d’affaires de la division Digital Banking a crû grâce à un environnement commercial favorable, en particulier relatif aux besoins de conformité des banques avec la DSP2.
  • La croissance de Services Financiers a cependant été en partie atténuée par un chiffre d’affaires plus faible en Traitement Acquéreur, en raison d’une base de comparaison élevée au S1 de l’an dernier.

 

L’EBO des Services financiers a crû de +70 points de base au S1 2019 comparé à la même période de l’an dernier (+10,1 millions d’euros organiquement) et a atteint 144,6 millions d’euros ou 32,5% du chiffre d’affaires (incluant 170 points de base suite à l’adoption d’IFRS 16), porté par le fort niveau d’activité commenté ci-dessus en Traitement Emetteurs, Paiements Non-Cartes et Digital Banking et de nouveaux gains d’efficacité obtenus des plans de synergies d’equensWorldline et de SIX Payment Services et du programme TEAM².

Mobilité & Services Web Transactionnels

 

 

Mobilité & Services Web transactionnels

 

 

 

 

 

 

 

 

En millions d'euros

 

S1 2019 après IFRS 16

Impact IFRS 16

 

S1 2019 avant IFRS 16

S1 2018*

Croissance Organique (%)

Chiffre d'Affaires

 

172,6

 

 

172,6

151,8

+13,7%

EBO

 

24,9

3,2

 

21,7

16,5

 

% EBO

 

14,4%

+1,8 pt

 

12,6%

10,9%

+1,7 pt

* A périmètre constant et au taux de change moyen à fin Juin 2019

 

Le chiffre d’affaires de Mobilité & Services Web Transactionnels a atteint 172,6 millions d’euros au cours du premier semestre 2019, en croissance organique de +20,8 millions d’euros ou +13,7%. Les trois divisions ont enregistré une croissance organique à deux chiffres.

  • Le chiffre d’affaires en Billetterie Electronique a augmenté grâce au développement des contrats Tap2Use dans diverses villes françaises ainsi que la montée en puissance du contrat signé l’année dernière avec la région Île-de-France. L’Amérique Latine a également contribué à cette croissance et le Royaume-Uni a enregistré une bonne performance, notamment grâce à la solution @station.
  • La division e-Consommateur & Mobilité a également crû fortement, soutenue par la croissance continue des contrats Contact pour des clients français et une bonne contribution des solutions de traçabilité.
  • Les Services Numériques de Confiance ont bénéficié de bons volumes de transactions et de projets d’activité avec diverses agences gouvernementales notamment liés à la traçabilité des produits de tabac permettant le recouvrement correct des droits d’accise.

 

L’EBO de la division Mobilité & Services e-transactionnels a atteint 24,9 millions d’euros ou 14,4% du chiffre d’affaires (incluant 180 points de base suite à l’adoption d’IFRS 16), augmentant organiquement de +5,2 millions d’euros ou +170 points de base par rapport à l’année dernière. Les raisons principales de cette croissance sont :

  • De bonnes tendances commerciales dans toutes les divisions suite aux contrats remportés récemment ;
  • L’amélioration de la productivité grâce aux effets d’échelle renforcés des plateformes ; et
  • Les actions du programme TEAM²

 

Coûts centraux

Les coûts centraux, qui ont absorbés l’ancienne structure centrale de SIX Payment Services, sont restés quasiment stables.

Intégration et plans de synergies de SIX Payment Services

L’intégration de SIX Payment Services progresse très bien et débute légèrement en avance par rapport au plan prévu. La qualité et la complémentarité culturelle des équipes permettent des progrès très rapides et, tous les programmes d’intégration sont actuellement au-dessus de leurs objectifs pour 2019 en termes de synergies, tandis que le niveau de satisfaction des anciens clients de SPS est complètement en ligne avec les standards de Worldline. 

Le Groupe confirme donc complètement le total d’environ 110 millions d’euros de synergies avec SIX Payment Services en rythme annuel attendu en 2022, dont environ 25% en 2019 et environ 50% en 2020.

 

Activité commerciale et principales réalisations du deuxième trimestre

Services aux Commerçants

Le succès commercial des solutions de pointe de Worldline pour les paiements en ligne et omni-canal s’est confirmé au cours du deuxième trimestre avec notamment : 

  • Un contrat significatif signé avec PayPal facilitant le traitement des paiements en ligne au Brésil ;
  • Un contrat d’acquisition et d’acceptation des paiements en ligne signé avec Samsonite pour leurs activités de réparation et de ventes en ligne dans 15 pays européens ;
  • Un service de bout en bout (incluant terminaux de paiement, acquisition, acceptation des paiements en ligne) qui sera mis en place pour Krëfel, un important distributeur d’équipements électro-ménagers belge, représentant la première pierre d’une future solution complète omni-canal ; 
  • Suite au contrat signé l’année dernière avec Total, une nouvelle solution de porte-monnaie mobile vendue à un important distributeur de produits pétroliers belge, permettant une expérience de paiement transparente à la station-service; et
  • Worldline fournira des services d’acquisition au Brésil à un imprimeur brésilien en ligne et deviendra son unique fournisseur pour les paiements en Europe.

 

La spécialisation des services de paiements par marché et la portée pan-européenne des services d’acquisition après l’acquisition de SIX Payment Services continue à contribuer à la croissance du Groupe. En particulier, un important contrat d’acquisition a été renouvelé et significativement étendu avec un distributeur exploitant plus de 3000 magasins dans des gares et aéroports : ce contrat comprend des services d’acquisition, de conversion dynamique de devises (DCC) ainsi que la fourniture de terminaux de paiement dans 4 grand pays d’Europe.

Le trimestre a également été marqué par le renouvellement de grands contrats, comme le contrat d’acquisition avec la Société Nationale de Chemins de Fer Belges qui inclut le remplacement d’anciens terminaux de paiements par des VALINA et le contrat Fuel Genie avec les supermarchés Morrisons au Royaume-Uni.

Enfin, Worldline a activement préparé durant le S1 la commercialisation de son nouveau terminal de paiement de comptoir YUMI, qui a été présenté pendant le NRF de New York en Janvier dernier, en vue d’un lancement commercial effectif vers la fin de l’année. De plus, le terminal de paiement autonome VALINA confirme le succès de son lancement en particulier avec le contrat avec la Société Nationale des Chemins de Fer Belges susmentionné, avec un contrat signé avec Troffee, une société innovante de distributeurs automatiques de cafés et avec un contrat de 3 ans signé avec un important revendeur de terminaux au Royaume-Uni.

 

Services Financiers

Suite au contrat remporté l’année dernière avec Commerzbank, d’autres opportunités d’externalisation avec de grandes banques européennes progressent de façon très satisfaisante.

Par ailleurs, les principales signatures de contrats en Services Financiers au cours du deuxième trimestre incluent:

  • Une extension de contrat pour Commerzbank concernant la mise en conformité à la DSP2 ;
  • Un nouveau contrat de gestion de transactions de DAB (distributeur automatiques de billets) dans les Pays Baltes ;
  • Un prolongement de 3 ans d’un contrat de processing avec un des principaux clients d’equensWorldline;
  • Des synergies commerciales avec SIX Payment Services à travers un contrat signé avec PSA (Payment Services Austria) ; et
  • Divers renouvellements de contrats en Europe.

 

Durant le trimestre passé, Worldline a aidé de nombreuses banques Européennes à se conformer à la DSP2 qui va rentrer en vigueur prochainement et à tirer profit de cette nouvelle réglementation. Les principaux succès à cet égard incluent :

  • 25 banques de sept pays européens ont déjà franchi la première étape de la mise en conformité DSP2 dans les délais impartis, grâce à la solution de conformité DSP2 d'equensWorldline.
  • equensWorldline a étendu ses solutions d’authentification forte (Trusted Authentication) en ajoutant des options de sécurité à empreintes digitales et à reconnaissance faciale (FaceID). L’addition de fonctions biométriques améliore en outre la sécurité des utilisateurs des authentifications fortes et respecte les normes DSP2 et FIDO (Fast Identity Online).
  • Cinq banques allemandes ont déjà souscrit au service de Gestion de Processus d’Authentification de Worldline (APM – Authentication Process Management), permettant de gérer les dérogations aux règles d’authentification forte sur des types de paiement spécifiques, en réduisant le plus possible les frictions lors de la finalisation du paiement.
  • De nombreuses banques Européennes, dont des nouvelles banques au Luxembourg, en Finlande et en Allemagne, ont opté pour la solution de gestion du reporting de fraude DSP2 de Worldline.

 

Suite à la pénétration des paiements mobiles en Europe Centrale, les services de paiements mobiles (inscription initiale au service, processing de la transaction) ont été lancés avec l’un des plus grand groupe bancaire autrichien et avec une banque luxembourgeoise.

Pour les Paiements non-cartes, en raison du lancement à grande échelle des paiements en temps réel aux Pays-Bas, equensWorldline est devenu le plus grand processeur de paiements instantanés au sein de la zone Euro, gérant déjà près d’un million de transactions de paiements instantanés par jour.

Enfin, Worldline a remporté le prix Ovum du « Meilleur Prestataire de Solutions d’Open Banking » pour la plateforme Worldline Digital Banking.

 

Mobilité & Services Web Transactionnels

L’activité commerciale a été très soutenue durant ce trimestre en Mobilité & Services Web transactionnels], et ce dans les trois divisions :

Concernant la Billetterie Electronique :

  • La solution « Tap2use » de Worldline a été encore une fois sélectionnée par une ville en France pour fournir des services d’open paiement permettant aux usagers d’utiliser leur carte de paiement sans contact comme titres de transport.
  • Worldline a confirmé le succès de sa solution de point de vente mobile, @Station, en signant de nouveaux contrats avec 3 franchises ferroviaires britanniques. @station sera utilisée par le personnel en gare et sur les quais pour vendre des billets. La solution sera également utilisée pour répondre plus rapidement aux requêtes des voyageurs, améliorant ainsi la satisfaction client.
  • En termes d’innovation, Worldline et Trapeze, leader dans les systèmes de transport intelligents, ont développé une solution de paiement réellement «mains libres», permettant aux usagers des transports publics de payer leur ticket en détectant automatiquement leur trajet via Bluetooth.

 

En Services Numériques de Confiance, Worldline a renouvelé avec la région Bourgogne-Franche-Comté le contrat de gestion de la plateforme très sécurisée de digitalisation des services publics.

Enfin, en e-consommateur & mobilité :

  • La plateforme d’engagement client « Contact » continue de susciter l’intérêt d’institutions financières majeures. Worldline a été sélectionnée par une très grande banque belge, pour une solution multi-canal incluant l’intelligence artificielle, l’analyse sémantique et la biométrie et un contrat Contact a été prolongé avec une mutuelle en France.
  • En ce qui concerne l’activité « Connected Living », des contrats relatifs à la sécurité des compteurs intelligents, qui permettent un paiement plus efficace des factures d’énergie, ont été signés en Autriche et aux Pays-Bas. Dans l’Internet des objets industriels, Worldline a également renouvelé un contrat important avec un client allemand.

 

Carnet de commandes

Le carnet de commandes reste élevé et a atteint 3,6 milliards d’euros.

 

Résultat opérationnel et résultat net

La charge nette d’amortissement et de dotation aux provisions s’est élevée à 81,6 millions d’euros, et la marge opérationnelle a atteint 196,9 millions d’euros (17,1% du chiffre d’affaires).

Les éléments non-récurrents se sont élevés à 71,1 millions d’euros et comprennent principalement :

  • L’amortissement de la relation clients et des brevets pour 37 millions d’euros, dont 28,5 millions d’euros liés à l’acquisition de SIX Payment Services (« SPS ») ;
  • Les coûts d’intégration et d’acquisition (17,3 millions d’euros), correspondant principalement à l’acquisition de SPS;
  • La charge IFRS2 de paiements fondés sur les actions (9,3 millions d’euros) ; et
  • Les coûts de restructuration et de rationalisation (3,2 millions d’euros).

 

Par conséquent, le résultat opérationnel du premier semestre 2019 s’est élevé à 125,8 millions d’euros (95,3 millions d’euros à fin juin 2018).

Le résultat financier a représenté un gain de 82,9 millions d’euros, principalement grâce à la variation de juste valeur des éléments suivants :

  • La contrepartie éventuelle de SIX Group lié à l’acquisition de SPS pour +70 millions d’euros. En effet, en raison de l’augmentation de l’action Worldline lors du premier semestre 2019, la contrepartie éventuelle a été réévaluée de 117,6 millions d’euros au 31 décembre 2018 à 47,6 millions d’euros au 30 juin 2019. Le produit lié à cette variation de juste valeur a été enregistré en produit financier (merci de vous référer à l’annexe pour plus d’informations).
  • Les actions de préférence VISA pour +16,8 millions d’euros

 

La charge d’impôt s’est élevée à 49,5 millions d’euros (soit un taux effectif d’impôt de 23,7%).

Le résultat net attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle s’est élevé à 17,7 millions d’euros et est relatif aux intérêts minoritaires dans equensWorldline.

En conséquence, le résultat net part du Groupe s’est élevé à 141,5 million d’euros.

Le résultat net part du Groupe normalisé[3] a été de 120,2 millions d’euros, en croissance de +56,1%.

[3] Le résultat net part du Groupe normalisé exclut les éléments inhabituels et peu fréquents (part du Groupe), net d’impôt

 

Flux de trésorerie disponible et trésorerie nette

Le flux de trésorerie disponible de Worldline a été de 145,5 millions d’euros, bien en ligne avec l’objectif pour l’année compris entre 275 et 290 millions d’euros, et en hausse de +41,8% comparé au premier semestre 2018. Le flux de trésorerie disponible inclut en particulier un recouvrement lié aux créances Visa pour 11,5 millions d’euros.

La position de trésorerie nette a atteint 171,7 millions d’euros. La progression de +206,7 millions d’euros par rapport à la position de trésorerie nette du 31 décembre 2018 est principalement due au flux de trésorerie disponible de la période ainsi que la variation de juste valeur de +70 millions d’euros de la contrepartie éventuelle de SIX Group mentionnée ci-dessus.

 

Exercice de l’option d’achat de Worldline pour acquérir les 36,4% d’intérêts minoritaires dans equensWorldline et en obtenir ainsi la pleine propriété

Worldline est heureux d’annoncer cette transaction, qui constitue la dernière étape de l’acquisition d’Equens initiée en 2016, lui permettant ainsi de prendre la pleine propriété d’equensWorldline, la première société de processing de transactions de paiement en Europe.

L’exercice de cette option est entièrement conforme à l’esprit de l’opération signée fin 2015 avec les actionnaires minoritaires d’equensWorldline. En effet, elle a assuré un alignement très fort des intérêts de Worldline et ses partenaires bancaires afin de délivrer une combinaison industrielle remarquablement puissante, génératrice de synergies significatives dans un laps de temps très court, qui se matérialise par une forte création de valeur pour toutes les parties prenantes.

 

Gilles Grapinet, PDG de Worldline, a déclaré : « Aujourd’hui est une étape importante pour notre stratégie de consolidation européenne, alors que nous annonçons notre décision de prendre la pleine possession d’equensWorldline et de poursuivre notre trajectoire très réussie avec nos cinq partenaires bancaires de confiance. »
Les actionnaires minoritaires d’equensWorldline ont commenté ensemble : « En tant qu’actionnaires et partenaires d’equensWorldline, nous sommes convaincus qu’après cette période de transition réussie, l’entreprise est désormais prête à être contrôlée à 100% par le Groupe Worldline et nous croyons en ses futures perspectives de développement. »

 

Le prix de l’option d’achat est de 1 070 m € pour les 36,4% du capital, correspondant à un multiple d’acquisition « valeur d’entreprise sur EBO 2019 estimé » significativement inférieur au multiple actuel de Worldline et devrait être relutive à deux chiffres sur le bénéfice net par action de Worldline dès 2020. Le prix sera payé intégralement en numéraire.

En amont de la finalisation de cette transaction, Worldline a d’ores et déjà sécurisé un crédit relais avec un ensemble de banques (BNP Paribas, J.P. Morgan et Natixis) pour la totalité du montant d’acquisition et prévoit de mettre en place un financement à long terme en faisant appel aux marchés financiers de dette, en fonction des conditions de marché. A la fin de 2019, le levier d’endettement devrait rester inférieur à 1,3x[1] l’EBO estimée de 2019, bien en deçà de la politique d’endettement financier à moyen terme de Worldline de 2,5x.

Grâce à son importante génération de trésorerie assurant un désendettement rapide et constant, Worldline maintiendrait une capacité d’endettement significative pour d’autres acquisitions payées en numéraire.

D’un point de vue opérationnel, l’acquisition des intérêts minoritaires d’equensWorldline devrait apporter plusieurs bénéfices pour Worldline sur les courts et moyens termes, incluant une simplification des processus internes et une agilité renforcée pour de nouvelles opérations de fusions-acquisitions. De plus, cela permettrait d’optimiser davantage l’exécution des plans de synergies industrielles d’equensWorldline et de SIX Payment Services dans les services financiers, grâce à l’élimination des « frontières internes » du périmètre equensWorldline au sein de Worldline.

Cette transaction devrait se finaliser au cours du quatrième trimestre de 2019 ; elle est sujette au processus d’approbation des organisations sociales de Worldline SA et equensWorldline ainsi qu’à des autorisations réglementaires aux Pays-Bas.

Worldline a été conseillée par Nomura dans cette transaction.

[4] Hypothèse : stabilité de la valorisation de la contrepartie éventuelle liée à l’acquisition de SPS à 48 million d’euros

Confirmation de tous les objectifs pour 2019

Le Groupe confirme tous les objectifs de 2019 indiqués dans son communiqué de presse du 30 janvier 2019 :

Chiffre d’affaires

Le groupe prévoit une croissance organique de son chiffre d’affaires, à périmètre et taux de change constants comprise entre 6% et 8%

Excédent Brut Opérationnel (EBO) 

Le Groupe a l’objectif d’atteindre une marge d’EBO comprise entre 24,8% et 25,8%[5].

Flux de trésorerie disponible 

Le Groupe a l’ambition de générer un flux de trésorerie disponible compris entre 275 et 290 millions d’euros, incluant les coûts de mise en place des synergies.

[5] Correspondant à un objectif initial compris entre 23% et 24% avant effet d’IFRS 16, estimé à environ +180 points de base sur l’EBO.

Annexes :

Pour information : traitement comptable de la contrepartie éventuelle correspondant au paiement éventuel à effectuer à SIX Group AG par Worldline dans le cadre de l’acquisition de SIX Payment Services

Pour rappel, dans le contexte de l’acquisition de SIX Payment Services finalisée le 30 novembre 2018, Worldline et SIX Group AG ont convenu du paiement éventuel d’un complément de prix d’un maximum de 166 millions de francs suisses (environ 147 millions d’euros au 31 décembre 2018) qui serait payé par Worldline à SIX Group AG sur le deuxième trimestre 2020 :

  • La compensation serait payée si le prix de l’action Worldline en mars 2020 est inférieur à 50,17 euros ;
  • Aucune compensation ne serait versée si le prix de l’action est supérieur à 53,00 euros ;
  • Si le cours de l’action est entre 50,17 euros et 53,00 euros, Worldline payerait à SIX Group AG un montant calculé sur une base linéaire (de 166 millions de francs suisses à 0).

 

La contrepartie éventuelle a été enregistrée en dette financière et :

  • A été évaluée à 99,5 millions d’euros à la date d’acquisition, soit le 30 novembre 2018 ;
  • A été prise en compte dans le calcul de la considération transférée total pour l’acquisition de SIX Payment Services ;
  • Est réévaluée à la juste valeur par le compte de résultat à chaque clôture.

 

De par la hausse du cours de l’action pendant le premier semestre 2019, la contrepartie éventuelle a été réévaluée de 117,6 millions d’euros au 31 décembre 2018 à 47,6 millions au 30 juin 2019.

L’ajustement de variation de la juste valeur induite d’un montant de 70,0 millions d’euros a été comptabilisé dans le résultat financier au compte de résultat.

 

Chiffre d’affaires du deuxième trimestre 2019 par Ligne de Services 

   

Chiffre d'affaires

 

 

 

 

 

En millions d'euros

 

T2 2019

T2 2018*

% Croissance organique

Services aux commerçants

 

273,4

259,0

+5,5%

Services Financiers

 

231,1

218,1

+6,0%

Mobilité & Services Web Transactionnels

 

87,9

78,0

+12,8%

Worldline

 

592,4

555,0

+6,7%

* A périmètre constant et au taux de change moyen à fin Juin 2019 

 

Réconciliation du chiffre d’affaires et de l’excédent brut opérationnel à périmètre et taux de change constants

Pour l’analyse des performances du Groupe, le chiffre d’affaires et l’EBO du S1 2019 est comparé avec le chiffre d’affaires et l’EBO du S1 2018 à périmètre et taux de change constants.

La réconciliation entre le chiffre d’affaires et l’EBO publié du S1 2018 et le chiffre d’affaires et l’EBO du S1 2018 à périmètre et taux de change constants est présentée ci-dessous (par Ligne de Services) :

   

Chiffre d'affaires

               

En millions d'euros

 

S1 2018

Réallocation des coûts centraux entre les GBL par rapport à la nouvelle structure (***)

Transferts Internes

Effet de périmètre**

Effet de change

S1 2018*

Services aux Commerçants

 

287,4

 

+0,2

+217,8

+4,4

509,8

Services Financiers

 

371,7

 

-0,2

+47,5

+1,5

420,5

Mobilité & Services Web Transactionnels

 

159,5

 

 

 

-7,7

151,8

Worldline

 

818,6

 

0,0

265,3

-1,8

1 082,1

 

   

EBO

               

En millions d'euros

 

S1 2018

Réallocation des coûts centraux entre les GBL par rapport à la nouvelle structure (***)

Transferts Internes

Effet de périmètre**

Effet de change

S1 2018*

Services aux Commerçants

 

61,9

-2,0

+0,2

+25,6

+0,4

86,1

Financial Services

 

109,5

+0,9

-0,2

+16,1

+0,5

126,7

Mobilité & Services Web Transactionnels

 

16,4

+1,1

 

 

-1,0

16,5

Coûts centraux

 

-8,4

   

 

 

-8,4

Worldline

 

179,5

0,0

0,0

+41,7

-0,2

220,9

* A périmètre constant et taux de change moyens à Juin 2019
** A taux de change moyen à Décembre 2018
*** En raison du nouveau poids de chaque activité après l'acquisition de SIX Payment Services, lescoûts partagés ont été réaffectés

  • Suite à l’acquisition de SIX Payment Services, les coûts partagés entre les 3 Lignes de Services ont été réalloués en accord avec le nouveau profil du Groupe.
  • Les transferts internes correspondent aux reclassifications de certains contrats de SPS entre les Services Financiers et les Services aux Commerçants.
  • L’effet de périmètre correspond à l’addition du Chiffre d’Affaires de SIX Payment Services du S1 2018.
  • L’effet de change correspond principalement à la dépréciation du Peso Argentin en parti compensé par l’appréciation du Franc Suisse.
  • Le tableau d’EBO ci-dessus n’inclut pas l’effet de l’adoption de la norme IFRS 16 qui est estimée à environ +180 points de base de l’EBO de 2019.

 

Les tableaux du premier semestre de 2018 présentés dans ce communiqué de presse sont basés sur des données à périmètre constant et taux de change moyen.

Conférence téléphonique

La Direction Générale de Worldline vous invite à une conférence téléphonique en anglais sur les résultats du premier semestre 2019 du Groupe, le mercredi 24 juillet 2019 à 18h15 (CET - Paris).

QR code

La conférence téléphonique sera accessible par webcast:

- Royaume-Uni (Local): +44 (0) 844 571 8892
- France (Local): +33 (0)1 76 70 07 94
- Allemagne (Local): +49 (0)69 2443 7351
- Etats-Unis (Local): +1-631-510-7495 

Code: 9598495

Après la conférence, la ré-écoute du webcast sera disponible sur worldline.com, rubrique Investisseurs.

 

Prochains évènements

23 octobre 2019
Chiffre d’affaires du troisième trimestre 2019

 

Contact Investisseurs Worldline

David Pierre-Kahn   
Email : david.pierre-kahn@worldline.com

Contact Presse Worldline

Sandrine van der Ghinst                 
Email : sandrine.vanderghinst@worldline.com

 

A propos de Worldline

Worldline [Euronext: WLN] est le leader du marché européen dans le secteur des services de paiement et de transaction. L’innovation étant au cœur de son ADN, les offres principales de Worldline incluent l’acquisition commerciale paneuropéenne et nationale pour les entreprises physiques ou en ligne, le traitement sécurisé des transactions de paiement pour les banques et les institutions financières, ainsi que des services transactionnels dans la billetterie électronique et pour les organismes publics nationaux. Grâce à une présence dans plus de 30 pays, Worldline est le partenaire de paiement de choix des commerçants, des banques, des opérateurs de transports publics, des agences gouvernementales et des entreprises industrielles, pour la fourniture de services numériques de pointe. Les activités de Worldline sont organisées autour de trois axes : les Services aux Commerçants, les Services Financiers délivrés notamment par equensWorldline et la Mobilité & Services Web Transactionnels. Worldline emploie environ 11 000 personnes dans le monde et son chiffre d’affaires 2018 est de 2,2 milliards d’euros. worldline.com

 

Avertissements

Le présent document contient des informations de nature prévisionnelle auxquelles sont associés des risques et des incertitudes, y compris les informations incluses ou incorporées par référence, concernant la croissance et la rentabilité du Groupe dans le futur qui peuvent impliquer que les résultats attendus diffèrent significativement de ceux indiqués dans les informations de nature prévisionnelle. Ces risques et incertitudes sont liés à des facteurs que les sociétés ne peuvent ni contrôler, ni estimer de façon précise, tels que les conditions de marché futures ou le comportement d’autres acteurs sur le marché. Les informations de nature prévisionnelle contenues dans ce document constituent des anticipations sur une situation future et doivent être considérées comme telles. Ces déclarations peuvent se référer aux plans, objectifs et stratégies de Worldline, de même qu’à des événements futurs, des revenus à venir ou encore des synergies ou des résultats qui ne constituent pas une information factuelle à caractère historique. La suite des évènements ou les résultats réels peuvent différer de ceux qui sont décrits dans le Document de Référence 2018 déposé auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) le 21 mars 2019 sous le numéro de dépôt D.19-0185. Worldline ne prend aucun engagement et n’assume aucune responsabilité s’agissant de la mise à jour de l’information contenue dans ce document au-delà de ce qui est prescrit par la réglementation en vigueur.

Les procédures d’examen limité sur les comptes semestriels ont été effectuées. Le rapport d’examen limité est en cours d’émission.

Les croissances organiques du chiffre d’affaires et de l’EBO sont présentées à périmètre et taux de change constants. L’excédent brut opérationnel (EBO) est présenté telle que définit dans le document de référence 2018. Les objectifs 2019 ont été calculés sur la base des taux de change au 31 décembre 2018. Tous les montants sont présentés en millions d’euros avec une décimale. Cette présentation peut aboutir à des écarts d’arrondis entre les chiffres présentés dans les différents tableaux et leurs totaux ou sous-totaux.

Les Lignes de Services sont composées de Services aux Commerçants (Allemagne, Argentine, Belgique, Brésil, Espagne, Etats-Unis, France, Inde, Luxembourg, Malaisie, Pologne, Pays-Bas, République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse), Services Financiers (en Allemagne, Belgique, Chine, Espagne, Estonie, Finlande, France, Hong Kong, Indonésie, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malaisie, Pays-Bas, Royaume-Uni, Singapour, Suisse et Taiwan), et Mobilité et Services Web Transactionnels (en Allemagne, Argentine, Autriche, Belgique, Chili, Chine, Espagne, France, Pays-Bas, Royaume-Uni).

Worldline ne prend aucun engagement et n’assume aucune responsabilité s’agissant de la mise à jour de l’information contenue dans ce document au-delà de ce qui est prescrit par la réglementation en vigueur.

Ce communiqué ne constitue pas une offre de vente des actions Worldline ou une quelconque sollicitation d’achat ou de souscription d’actions Worldline en France, aux Etats-Unis d’Amérique ou dans aucun autre pays.